Catégories
Dons et échanges

Le projet “Buy Nothing”

Vous souhaitez obtenir les objets dont vous avez besoin, gratuitement tout en créant du lien avec vos voisins ? Vous désirez donner des objets qui vous encombrent et rendre l’un de vos voisins heureux ? Alors je vous présente le « Buy Nothing project » (projet “n’achetez rien”) qui structure dons et demandes de dons au niveau du voisinage de façon super efficace.

Comment ça marche ?

Ce réseau fonctionne avec Facebook : vous postez la photo d’un objet, et faites appel à la communauté, soit pour le donner, soit parce que vous aimeriez trouver un objet comme celui-là.

Les gens postent des demandes qui vont des balles de tennis aux vêtements pour enfants en passant par des meubles. Lorsque j’ai fait appel à ce groupe pour demander une imprimante, deux m’ont été offertes en 5 minutes. Je suis – depuis – ravie d’utiliser chez moi une imprimante-scanner-photocopieuse en parfait état de marche.

L’histoire du projet Buy nothing

Le projet débute aux Etats-Unis en 2013. Deux Américaines Liesl Clark et Rebecca Rockefeller, l’une mère célibataire, l’autre maman de deux enfants, réalisent qu’à l’échelle d’un voisinage, si l’on échange entre nous, on trouve tous les objets dont on a besoin. Elles commencent à développer un réseau de dons à l’échelle de leur communauté. Le premier don du réseau? Des oeufs!

Puis tout se développe: Liesl Clark et Rebecca Rockefeller se souviennent : « Les maisons débordantes d’objets de parents dont les enfants ont quitté le nid se vident au profit de foyer de jeunes couples qui démarrent dans la vie. Les fiancées trouvent des robes de mariées, et les anciens des camarades pour une partie de petits chevaux ». Certains ont lancé des bibliothèques de graines, de vaisselle, de verre, d’argenterie, ou d’outils. Ils organisent des « boutiques » gratuites remplies de déguisements pour Halloween ou pour noël. »

Aujourd’hui, le projet compte plus d’un million de membres et s’est implanté dans plus de 30 pays. De nouveaux groupes se forment en permanence.

Les autres réseaux de dons

Il existe bien sûr d’autres réseaux de dons sur Facebook ou en ligne comme https://www.freecycle.org/, https://www.toutdonner.com/ ou https://jedonne.fr/. Buy Nothing est particulièrement efficace parce que:

  • la rencontre offre/demande est vraiment facile, si vous utilisez Facebook, via les photos sur votre fil.
  • l’échange se fait au niveau du voisinage, donc c’est très proche de chez vous.
  • l’état d’esprit de ces réseau est de favoriser la rencontre, l’esprit de communauté.
  • Le projet permet aussi d’offrir du temps et des connaissances.

Et pour vous?

Pour les Bruxellois, il y a le groupe « Buy nothing » de Bruxelles qui regroupe plus de 6000 personnes. Tous les jours, des dizaines d’objets y sont demandés et/ou offerts.

En France, je réalise en préparant cet article que le réseau est beaucoup moins développé.

Si vous êtes sur Facebook, tapez dans l’outil de recherche : « Buy nothing » combiné au nom de votre ville.

Vous pouvez aussi découvrir si votre région a déjà l’un de ces groupes, en cliquant sur ce lien.

Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à créer une page Facebook “Buy nothing”, voici les conseils des fondatrices (en anglais).

Bon à savoir: tous les groupes que j’ai vus étaient anglophones.

A travers ce projet, vous redécouvrirez le partage et la solidarité à l’échelle de votre voisinage. Vous rencontrerez de nouvelles personnes, bénéficierez de la générosité d’inconnus et aurez envie de leur donner à votre tour…

Je vous le souhaite ! 🙂

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager ;-)

5 réponses sur « Le projet “Buy Nothing” »

Nice ! merci du partage. Personnellement je suis minimaliste depuis 13ans. Pour moi, la liberté vient avec le fait que je possède le moins de choses possible pour me permettre de déménager à l’étranger rapidement et de vivre de nouvelles aventures, lorsqu’une page de ma vie se tourne. À chaque déménagement, je dois me trouver un moyen rapide de me débarrasser de mes meubles (même si j’en ai que 6 pour toute la maison). Tellement une bonne idée, MERCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *